Featured

Bienvenue

Bienvenue sur ce blog !

Alors après y avoir longuement réfléchi, j’ai décidé de me lancer dans la création d’un blog. C’est donc après avoir passé près d’un an sur Bookstagram que je me décide à passer à l’étape supérieur : le blog.

Pourquoi me lancer là-dedans ?

  • Tout d’abord parce que j’ai envie de créer. Il s’agit là de quelque chose que j’adore faire et j’avais cette envie de me lancer dans quelque chose de nouveau, de découvrir aussi de nouvelles choses, une nouvelle manière de partager avec les autres ce que j’aime.
  • Mais c’est aussi parce que j’aime écrire, donner des avis, etc. Or, Instagram ne me permettait pas de m’exprimer totalement (en effet, on ne peut pas vraiment faire des descriptions à rallonge, ce serait beaucoup trop long) alors qu’ici, je peux écrire autant que je le souhaite !

Ainsi, vous trouverez sur ce blog mes avis littéraires, des livres qui me tentent, pourquoi pas aussi les séries et films que je regarde, des voyages peut-être aussi, enfin bref tout un tas de choses.

Je vous avoue que je ne sais pas encore vers où ce blog va me mener, mais je sais qu’il va me permettre de m’accomplir, il me permet de me lancer dans quelque chose qui me mènera peut-être vers d’autres projets.

Voilà, il s’agissait-là d’une petite introduction, une manière pour moi de faire mes premiers pas dans le blogging. Si vous aussi vous êtes curieux de voir où tout cela va me mener, je vous invite à revenir avec plaisir 😊

Oh et, une dernière chose. Sachez que je suis une fan inconditionnelle des citations (alors si vous voulez en partager avec moi, n’hésitez surtout pas !), donc ne vous étonnez pas si vous en croiser un peu (beaucoup).

Never say no when you really want to say yes.

– Stormy, PS : I still love you

QM ~

Publicités

CHRONIQUE- Heartless, Marissa Meyer

Titre : Heartless

Auteur : Marissa Meyer

Note : 5/5 ♥️

Résumé : La Reine de Coeur n’a pas toujours été la terrible souveraine d’Alice aux pays des merveilles. Avant d’être couronnée, elle s’appelait Catherine et rêvait de devenir la plus grande pâtissière du royaume. Mais le sort a décidé de lui jouer un vilain tour : le Roi de Coeur veut absolument l’épouser et les parents de Catherine, très ambitieux, placent de gros espoirs en cette union. Catherine, elle, veut vivre librement et aimer celui qui fait battre son coeur : Badin, le bouffon du Roi. Malheureusement au pays des merveilles, où s’entrechoquent magie, folie et monstres, les contes n’ont pas tous une fin heureuse…

Heartless a été un véritable plaisir à lire, et je vais vous dire pourquoi.

Ici, ce n’est pas l’histoire de la Reine de Coeur qui est racontée. C’est celle de Catherine Pinkerton, la fille du Marquis des Six minis Tortues, une jeune fille qui n’avait à ce moment-là pour unique ambition d’ouvrir une pâtisserie et de rencontrer l’amour de sa vie.

J’ai toujours aimé l’univers d’Alice aux pays des merveilles, un univers que j’affectionne particulièrement parce qu’il a le pouvoir de me faire rêver, de me faire voyager et de me faire croire en quelque chose de plus merveilleux. Et en plus de cet univers incroyable, ce livre rassemble absolument tout ce que j’aime soit un monde fantaisiste, des personnages hors norme et plein de vie, une ambiance royale ainsi que de la romance, un soupçon de folie et beaucoup d’émotions.

Dès le départ, on sait que la fin ne sera pas heureuse. On sait déjà que Lady Pinkerton n’aura pas la fin qu’elle méritait, qu’elle finira tôt ou tard par tout perdre, mais on ne peut s’empêcher de croire pour elle, de vibrer à ses côtés, de l’aimer. Elle n’est rien de plus qu’une jeune fille dont les rêves ont été brisé, partagée entre ses ambitions et celles de ses parents. Elle agit tout simplement comme une jeune fille de 17 ans, mais qui, malheureusement, s’est vue attribuée des responsabilités bien trop grande pour son âge.

J’ai adoré le personnage de Catherine, tout simplement parce qu’elle est humaine. Elle a des rêves, des ambitions mais aussi des obligations. Elle doit faire des choix et séparer son coeur de sa raison. Et si l’on pensait qu’il était impossible d’aimer la Reine de Coeur, laissez-moi vous dire que je l’ai adorée. Je l’ai adorée du début à la fin, et il m’est dorénavant impossible de lui en vouloir ou de la détester. Marissa Meyer a su faire de ce personnage un véritable être humain, si bien qu’il est très simple pour nous en tant que lecteur, de s’identifier auprès d’elle.

Un autre personnage qui m’a marquée, est Badin. Si je ne me suis pas autant reconnu en lui qu’en Catherine, je dois dire que comme elle, je n’ai pu résister à son charme. Dès les premiers mots, je suis tombée amoureuse de lui. à peine a-t-il fait son entrée dans l’histoire, j’ai su que j’allais l’aimer. Son côté charmeur, son répondant ainsi que son caractère mutin et farceur m’ont comblée. Il est est la figure même de l’impossible.

Badin est la touche de magie, de farce, d’illusion du livre.

On retrouve aussi tous les autres personnages d’Alice – même si quelques uns sont juste mentionnés. En passant par le chat de Chester, Cheshire, le lièvre de mars Haigha ou encore le chapelier, Hatta. Ce dernier m’a par ailleurs beaucoup surprise, car il n’était pas du tout comme je l’imaginais.

Dans cette version, Hatta est loin d’être le personnage fou mais bon enfant que l’on connait dans Alice. Ici, il m’a paru plus hautain, arrogant, mais par dessus tout, il était de loin le plus méfiant. Si je ne l’ai pas autant aimé qu’escompté, il n’en demeure pas moins un personnage parfaitement bien construit.

L’histoire de Marissa Meyer colle parfaitement avec celle d’Alice, tout semble alors prendre son sens. Les choses s’emboitent au fil des pages, et tout nous mène irrémédiablement au conte traditionnel, ce qui fut, pour moi, déchirant.

Cette  » revisite  » de conte a donc pour moi été un véritable délice, je dirais même un presque coup de coeur. Elle m’a transportée vers un monde merveilleux dans lequel je me suis perdue avec joie.

En bref, allez donc le lire, vous en sortirez ravis !

Pourquoi est-ce qu’un corbeau ressemble à un bureau ?

Badin, le Joker

Cath soutint son regard. Elle sentait les griffes du Corbeau lui rentrer dans la chair, les rubis peser autour de sa gorge, son jupon lui irriter les cuisses.

– Comme les choses auraient pu être différentes, déplora-t-elle, si vous aviez pensé à me poser la question plus tôt.

Catherine Pinkerton

QM ~

CHRONIQUE : Et il meurent tous les deux à la fin, Adam Silvera

Titre : Et ils meurent tous les deux à la fin

Auteur : Adam Silvera

Note : 5/5 ♥️

Résumé :  » Nous sommes au regret de vous informer que vous allez être frappé par une mort prématurée dans les prochaines vingt-quatre heures. Toute l’équipe de Death Cast est sincèrement désolée de vous perdre. Vivez pleinement cette journée, ok ? »

Le 5 septembre, un peu après minuit, Mateo et Rufus reçoivent chacun le funeste appel. Ils ne se connaissent pas, mais cherchent tous deux à se faire un nouvel ami en ce jour final. Heureusement, il existe aussi une appli pour ça, Le Dernier Ami. Grâce à elle, Rufus et Mateo vont se rencontrer pour une ultime grande aventure : vivre toute une vie en une seule journée.

Ce livre était tout simplement sublime. On y suit deux adolescents, Mateo et Rufus, tous les deux âgés de 18 ans et qui viennent de recevoir l’appel de Death Cast, le service qui aux alentours de minuit vous passe un coup de fil pour vous annoncer votre mort prochaine. Lorsqu’ils reçoivent l’appel, les deux sont sous le choc d’apprendre qu’ils vont mourir à cet âge et souhaitent tous les deux profiter à fond de leur dernière journée sur Terre, une dernière occasion pour eux de se révéler, de se faire plaisir. Une journée pour vivre toute une vie.

Ce roman était incroyable. La menace qui planait sur nos deux personnages les rendaient encore plus attachants, parce que l’on savait que malgré tout, ils ne s’en sortiraient pas. Une certaine tension s’installe et nous habite tout au long de notre lecture. On se demande sans arrêt si oui ou non, c’est leur fin, on a peur avec eux, on vit avec eux.

Ce livre mêle à la fois adieux et rencontres, nous torturant un peu plus au fur et à mesure car nous sommes partagés entre différentes émotions. On a tellement peur de les perdre, on les voit faire leurs adieux à leurs proches, mais on les voit aussi vivre ce qui est tout bonnement magique. Un véritable ascenseur émotionnel.

Quant à nos deux personnages, l’amitié qui nait entre les deux est de loin ce que j’ai préféré. Ils ne se connaissent pas, et pourtant en l’espace d’une journée ils tissent des liens forts et c’est comme s’ils s’étaient connus toute leur vie. C’est cette sensation d’avoir l’épée de Damoclès au dessus de leurs têtes qui les rapprochent et renforce les liens créés. Nos deux personnages sont similaires sous bien des aspects puisqu’ils véhiculent les mêmes valeurs : ils sont prêts à tout pour ceux qu’ils aiment, et avoir à les abandonner les tue.

Mateo est un garçon tellement gentil que ça en devient presque dangereux pour lui. Il est timide et se cherche encore, mais sa rencontre avec Rufus va le transformer. Il a le coeur sur la main et prend grand soin de ses proches, son père ainsi que sa meilleure amie Lidia. Dévoué, aimant, peureux, il se lâche peu à peu au cours de cette journée et finit par s’accepter.

Quant à Rufus, il s’agit là d’un personnage plus tourmenté. Il a assisté à un drame et depuis, il tente de se reconstruire, de faire son deuil. Heureusement pour lui, il trouve un soutien sans faille auprès de sa famille, les Pluton. Les images qui collent le mieux à Rufus sont sans aucun doute la loyauté, la famille mais aussi la détermination.

Ainsi, ce roman envoie de nombreux messages : l’amitié, l’importance de vivre pleinement, de ne pas tout prendre pour acquis, la quête de soi, le deuil.

Amitié, émotions, amour, sont au rendez-vous.

J’ai vraiment été happé par l’histoire dès le départ, si bien qu’à la fin, je ne pouvais m’empêcher de tourner les pages même si cela me faisait souffrir.

Vous l’aurez compris, ce livre était un délice, alors je ne peux que vous le recommandez !

PS: Prévoyez les mouchoirs !

– T’as raison. T’as grave raison. Tout fout le camp, tous les gens et toutes les choses finissent par crever. ça craint d’être humain, mec. On pense qu’on est tellement indestructible et éternels, tout ça parce qu’on est capable de penser et de s’occuper de nous-mêmes, contrairement aux cabines téléphoniques et aux bouquins. Mais je parie que les dinosaures pensaient aussi qu’ils seraient les maîtres du monde pour toujours.

– On n’agit pas, réplique Mateo. On ne fait que réagir quand on prend conscience qu’il ne nous reste plus beaucoup de temps. (Il pointe son doigt vers lui-même.) Preuve numéro 1.

– Je suppose qu’on est les suivants sur la liste.

QM ~

CHRONIQUE- Blacklistée, Cole Gibsen

Titre : Blacklistée

Auteur : Cole Gibsen

Note : 5/5

Résumé : La vie de Regan bascule le jour où elle découvre ses messages privés placardés sur les murs du lycée. Mensonges, insultes, manipulations… tous ses secrets sont dévoilés.

En une seconde et quelques clics, sa vie bascule… Elle devient une paria. Qui a pu la trahir ainsi ? Et pourquoi Nolan, ce mystérieux garçon au charme trouble, se trouve-t-il toujours sur son chemin ?

La chute de Regan n’est pourtant qu’un début. Et personne n’en sortira indemne.

Blacklistée traite un sujet important, le harcèlement. Lorsque la vie de Regan va basculer, elle se retrouve rapidement isolée. Ses amies l’abandonnent et tout son lycée se retourne contre elle, si bien que la solitude qui pèse sur elle en devient étouffante. Elle est sujette à des messages haineux, des actes ignobles, et aller en cours devient un vrai calvaire.

Cole Gibsen nous fait traverser ce cauchemar à ses côtés et on comprend rapidement l’horreur de la chose. Mais rapidement, une personne va sortir du lot, Nolan, le seul qui sera à ses côtés alors que tous les autre refusent de lui jeter ne serait-ce qu’un regard. Et c’est à ce moment que l’on comprend que la moindre forme de soutien, peut tout changer.

Ce roman est poignant et envoie un message fort. Il dénonce le harcèlement, nous mettant à la place des harceleurs, et des harcelés. Chaque mot à son importance et chaque geste compte. Tous les aspects de la vie lycéenne sont mis en avant, que ce soit le harcèlement, la recherche de soi, l’influence des réseaux sociaux sur nos vies, il nous parle à tous.

Ce fut un bonheur pour moi de replonger dans ce roman qui a su me tenir en haleine jusqu’au bout. J’ai adoré le personnage de Regan qui, selon moi, reflète les incertitudes de tous les adolescents, encore en quête de leur identité. Je ne peux vous dire qu’une seule chose maintenant : foncez !

Il y a une chose que je ne comprends pas, déclara-t-il. Qu’est-ce que ça peut te foutre, tout ça ? Tout ce qui se passe dans ce bâtiment, c’est des conneries. ça n’aura aucune importance dans quelques années. Pourquoi perdre une seule seconde de ta vie à t’inquiéter de ce que pensent les gens ? Des gens que tu ne reverras plus jamais après avoir eu ton diplôme?

QM ~

AVIS- Love, Rosie

Titre : Love, Rosie

Réalisateur : Christian Ditter

Durée : 1h42

Genre : Comédie romantique

Note : 5/5

Love, Rosie est une comédie romantique inspiré du livre La vie est un arc-en-ciel de Cecelia Ahern. Rosie et Alex se connaissent depuis leur plus jeune âge, et si au départ ils n’étaient que meilleurs amis, leurs sentiments vont peu à peu évoluer. Mais le destin semble jouer contre eux.

J’ai beaucoup aimé ce film, léger, drôle et juste adorable. Le casting est superbe avec Lily Collins et Sam Cliffin dans les rôles principaux, et la bande originale du film est tout aussi géniale (pour moi, les musiques sont vraiment un point fort dans les films/séries parce que j’adore ça !). Ce film était juste adorable, à coup d’occasions manquées, d’échec, de moments de joie, on passe par toutes les émotions et il sait nous tenir jusqu’au bout. C’est extrêmement frustrant de les voir se tourner autour, de les voir s’aimer de loin, de voir leurs sentiments écrasés par leur silence. Par ailleurs, les personnages secondaires sont aussi mis en avant et sont loin d’être délaissés ce que j’ai beaucoup apprécié.

Rosie n’a pas été épargné par le destin, mais elle a su se relever et suivre ses rêves. J’ai beaucoup aimé son personnage joué à merveille par Lily Collins, une actrice que j’adore par ailleurs. Un personnage fort, qui ne souhaite que le bonheur de son meilleur ami Alex, au point où elle s’en oublie elle-même.

Sa meilleure amie Ruby est tout aussi géniale. Dévouée, elle est toujours présente aux côtés de son amie, et où sa franchise et son humour nous met du baume au coeur.

Un film plein d’humour, de légèreté et qui ne tombe pas dans le dramatique et dans la niaiserie la plus folle. Une parfaite rom-com pour s’oublier le temps d’une soirée.

Vous l’aurez compris, je suis tombée sous le charme !

QM ~

Créer un nouveau site sur WordPress.com
Commencer